Plus de bio, plus de produits locaux pour la restauration collective, un projet ambitieux signé Manger Bio 44

Actualité - 04/07/2018

Plus de bio, plus de produits locaux pour la restauration collective, un projet ambitieux signé Manger Bio 44

Partager des produits bio et locaux au plus grand nombre, c’est possible. Aujourd’hui, Aurélie Mézière coordinatrice de Manger Bio 44 en témoigne. Manger Bio 44 regroupe de nombreux producteurs bio et locaux. La plateforme distribue à la restauration collective des Pays de la Loire. Créée en 2009, l’association se développe en collaboration avec Manger Bio Ici et Maintenant et le GAB 44. L’association fait également appel à Panier Local pour sa gestion de tous les jours : « on utilise tout le temps le logiciel pour la facturation, la logistique, les statistiques… ».



Manger Bio 44 s’est inscrite dans le paysage dès 2009. L’association travaille avec 32 producteurs en bio. Chaque producteur est autonome sur le logiciel Panier Local afin de gérer ses commandes, ses statistiques, ses changements de poids, etc. L’association travaille également avec Biocoop et Nature et Aliments afin de proposer une large diversité de produits bio en complément, sans remplacer l’offre locale. Elle fait également partie du conseil d’administration de Manger Bio Ici et Maintenant (MBIM). MBIM coordonne 18 plateformes similaires à Manger Bio 44. MBIM réalise des actions à échelle nationale afin de promouvoir les valeurs du bio à un maximum de restaurants collectifs. À ce jour, Manger Bio 44 est clairement identifiée en tant qu’acteur de la distribution de produits biologiques.
 

 « Panier Local permet de suivre les activités clients et commerciales. Quand on se rend en rendez-vous, on a notre fiche client avec toutes les informations nécessaires. »


Aujourd’hui, l’association regroupe 320 clients, nous confie Aurélie. Parmi eux, environ 130 commandent très régulièrement et une quinzaine commandent en ligne via Panier Local. Avec la commande en ligne le client a la capacité de commander quand bon lui semble. Cela représente une moyenne de 60 commandes par semaine, avec des périodes calmes pendant les vacances scolaires. Les clients de Manger Bio 44 font partie de la restauration hors-domicile :

Avec des clients en restauration collective toute la partie gestion n’est pas toujours très simple. Les commandes se font en grande quantité. C’est pourquoi Manger Bio 44 est accompagnée de Panier Local depuis 2012. Aurélie nous parle de leur ancien modèle de fonctionnement : « avant Panier Local, ce n’était pas aussi simple. On avait un logiciel pas adapté à notre activité. C’était à nous de nous adapter au logiciel. Maintenant, Panier Local suit les évolutions des circuits courts ».
 

« Quand je suis arrivée, je ne connaissais pas du tout le logiciel. Il est très convivial et facile d’accès, même pour quelqu’un de néophyte, il est intuitif et logique. »

 

Manger Bio 44 ne se repose pas sur ses lauriers. Toujours dans l’optique de partager encore et encore des produits bio au plus grand nombre, elle mène deux grands projets en parallèle.

Le premier projet de l’association est une coopération régionale. En quelques mots, Aurélie nous explique que des études sont menées afin de trouver les « zones blanches », à savoir les endroits du territoire dépourvus d’une offre en produits bio. Ainsi, le but est d’identifier les besoins en approvisionnement bio et local. Par exemple : le Maine-et-Loire (49) ne possède pas encore de plateforme de distribution de produits bio. Le but étant par la suite de combler ces zones afin de donner accès à une offre bio et locale à la restauration collective de ce territoire.

Le second projet mené de front est la création d’une plateforme mutualisée avec des acteurs du 44 (Terroirs 44, la Grande Barge, GAB 44, Ecos, CAP 44, Les Ecossolies, La Folle Tournée Paysanne). Ils partagent tous la même envie : une qualité d’alimentation plus forte et pour tous. Chacun de ses acteurs possèdent des débouchés différents : restauration commerciale, vente de paniers ou encore restauration collective pour Manger Bio 44. Ce projet se base sur un constat général : il y a toujours des problèmes de logistique avec a contrario une demande accrue en produits bio dans le 44. La solution ? Mettre en place cette plateforme commune afin de mutualiser la logistique avec un point unique de livraison pour les producteurs, pour la région nantaise. In fine, Aurélie expose son souhait de se voir mutualiser jusqu’aux emplois de préparation et d’agréage. Un projet qui devrait voir le jour d’ici 2 ans. Affaires à suivre !
 



Découvrir le site de Manger Bio 44